La région Rhône-Alpes peut désormais être fière d’elle puisqu’elle vient d’intégrer un nouveau territoire disposant du label French Tech. Après Lyon et Grenoble, Saint-Étienne a été à son tour élue pour son savoir-faire et aussi pour ses atouts en matière de design et dans le domaine du numérique.

C’est Axelle Lemaire, l’actuelle secrétaire d’État en charge du numérique et de l’intégration de la ville, qui a annoncé cette bonne nouvelle. Lorsque cette dernière était venue à Saint-Étienne en date du 5 juin 2015, elle avait rencontré quelques acteurs du système French Tech stéphanois qui compte pas moins de 700 entreprises. Citons entre autres Télécom, Minalogic, l’école des Mines ou encore le Laboratoire Hubert-Curien. Suite à cela, elle a reconnu que la ville stéphanoise dispose de grands potentiels et mérite d’être considérée comme une cité qui marie le numérique et le design au manufacturing. Notons que Saint-Étienne fait également partie des quatre territoires récompensés pour leurs efforts en termes d’excellence. Il s’agit du label Med Tech (Alsace), de la Culture Tech (Avignon), le label objets connectés (Angers) et enfin le Design Tech (Saint-Étienne).

Quel est l’intérêt d’avoir ce label ?

Faisant partie des 17 villes labellisées dans l’Hexagone, Saint-Étienne sera donc plus ‘visible’ sur la carte de France. La capitale du Forez pourra envisager de créer un centre autour des interfaces professionnelles et d’accélérer ainsi son processus d’innovation. Les designers pourront mettre en avant leur savoir-faire dans la conception de maquettes stylisées. La ville de Saint-Étienne pourra de surcroit décrocher une enveloppe de 15 millions d’euros dédiée à développer les startups concernées. Encore, il bénéficiera d’un soutien financier auprès des pouvoirs publics. Enfin, ce label donne accès à une dotation de 200 millions d’euros, gérée par la Banque publique d’investissements, qui servira à promouvoir la croissance du numérique.