Apple s’active en choisissant cette fois de conquérir les amateurs de musique en streaming.

C’est un nouveau service qui vient s’ajouter à ceux déjà proposés par la marque. Si ce marché paraît jusqu’alors dominé par d’autres concurrents comme Spotify et Deezer, l’équipe d’Apple est certaine d’avoir plus d’un tour dans son sac pour pouvoir les surpasser.

Apple Music : c’est quoi exactement ?

En quelques mots, l’Apple Music est un moyen permettant d’écouter en streaming ses titres préférés sur iTunes qui, notons-le, affiche actuellement un catalogue de plus de 30 millions de morceaux. Si la marque n’a donné aucun détail concernant ce système, elle promet par contre que ce sera un excellent outil pour permettre aux artistes d’échanger directement avec leurs fans. En effet, le service ‘For You’ et ‘Connect’ apportent une ‘touche humaine’ à l’ensemble. La première est une radio diffusée en continu et animée par de nombreux DJ de renom, recrutés par la marque. Quant à Connect, c’est un réseau social à travers lequel des artistes pourront établir des relations plus étroites avec leurs fans.

Côté prix, Apple veut aussi rattraper son retard

Pendant les 3 premiers mois, le service d’Apple Music est gratuit. Après cette période, l’abonnement mensuel sera facturé à 7.99 USD. Sur ce point, la marque n’apporte pas vraiment de solutions révolutionnaires par rapport à ses concurrents qui, rappelons-le, ne se laisseront pas abattre facilement. Spotify par exemple prévoit de lancer incessamment son streaming vidéo. Mais pour devancer la concurrence, Apple propose son offre ‘famille’, permettant à 6 comptes de se connecter simultanément pour seulement 14.99 USD par mois.

Quid des labels et des rémunérations des artistes ?

La marque à la pomme s’engage à verser aux Majors les 71,5 % des revenus qu’elle générera grâce aux abonnements. À leur tour, les maisons de disque vont distribuer les oboles aux artistes, suivant leurs contrats. Mais la vraie question est : que dire de l’inexistence de rétribution financière pendant les 3 mois de service gratuit ? Selon la chanteuse Taylor Swift et plusieurs labels indépendants, l’inexistence de rémunérations est plutôt choquante, sinon décevante. La marque devrait en effet assurer la pérennisation de son service, tout en versant aux artistes 0,2 centime par chanson écoutée.