Catégorie : Non classé (Page 1 sur 2)

meilleur logiciel montage video

Mariage : Comment faire un diaporama photo ou montage vidéo ?

Pour les témoins d’un mariage, il devient presque incontournable de retracer l’histoire des jeunes mariés à partir d’un diaporama photo ou d’un montage vidéo. Afin de réussir une telle démarche, quelques astuces sont à suivre.

Rassembler le plus d’éléments

Pour un montage vidéo ou photo réussi, on doit d’abord commencer par rassembler le plus de photos et de vidéos possibles auprès des proches du couple. Ensuite, il faut trier ces dernières et utiliser uniquement les images qui retracent les grands moments de la vie du couple.

Être original

Le montage vidéo ou photo étant souvent indispensable lors d’un mariage, pourquoi ne pas miser sur l’originalité ! Dans ce cas, on peut choisir un générique adapté. Il est aussi possible d’insérer dans la vidéo des interviews de proches, d’anciens professeurs, des grands-parents… Puisque le mariage est un heureux évènement, il ne faut pas oublier d’apporter une petite touche humoristique dans la vidéo. Dans le cas d’un montage photo, on peut très bien insérer de petits commentaires dans le diaporama.

D’autres astuces importantes

Qu’il s’agisse d’une vidéo ou d’un diaporama, le but est de faire quelque chose de bref, qui ne lassera pas les invités. Il est conseillé de fouiner un peu et de trouver les points communs entre les jeunes mariés. Pour orner le tout, il faut adjoindre de la musique : chanson préférée du couple, chanson d’amour, chanson célèbre…

Quels équipements ?

Le montage vidéo est un travail qui peut être fait par soi-même si on a une bonne maîtrise des outils d’édition photo ou vidéo. Dans le cas contraire, la tâche peut être confiée à des spécialistes. Durant le jour J, il faut avoir certains équipements pour pouvoir diffuser notre réalisation : un ordinateur portable, des rallonges, un vidéoprojecteur, un écran de projection et pour finir le meilleur logiciel de montage video

ANST : Des méthodes de financement pour l’innovation, la technologie et la science

Afin de bénéficier d’un nouveau financement pour l’innovation, la technologie et la science, l’ANST du Sénégal organise un colloque international durant 3 jours. Cela vise à élaborer et à concevoir de nouvelles stratégies et méthodes de financement.

Ceux qui assistent au symposium international réfléchissent sur la manière de trouver un financement pour l’innovation, la technologie et la science. Sachant que le manque de financement est le frein principal au développement de la science en Afrique, l’ANST veut insister sur la recherche d’autres alternatives pour financer la recherche et l’enseignement scientifiques.

D’après le président de l’ANST, la volonté politique de se servir de la technologie et de la science afin de favoriser le développement ne suffit pas. Il estime que le financement nécessaire à la recherche est de 1% du PIB. Or, il n’y a que l’Afrique du Sud qui est près de ce chiffre (0.9%). Cette situation s’explique avec la baisse du nombre d’aides au développement, des paramètres stricts pour l’utilisation des ressources budgétaires et concessionnaires prévues pour le domaine de l’innovation, la technologie et la science.

L’ANST invite les bailleurs de fonds et les institutions de financement du développement à accompagner les pays via de nouveaux systèmes de financement pour la recherche. Beaucoup estiment que la recherche scientifique et l’innovation peuvent contribuer à la croissance économique d’un pays.

Certains analystes affirment que le manque de financement viendrait aussi du fait que la recherche scientifique n’est pas financièrement rentable pour les bailleurs. Ainsi, les investisseurs privés ne sortent pas leur portefeuille.

Un investissement dans la science

Plusieurs scientifiques du monde entier appellent les pays africains à investir davantage dans la science. Ils affirment qu’un pays ne peut se développer s’il n’investit pas dans ce secteur. Le monde est partagé entre les personnes qui ont le savoir et celles qui ne la détiennent pas, ajoutent-ils.

L’exemple du Singapour a été cité pour inciter les pays africains à investir dans la science. Selon les scientifiques, c’est un petit pays qui ne dispose d’aucune ressource naturelle et qui a choisi d’investir dans la science. Cela lui a permis de dépasser l’Allemagne, la Grande-Bretagne et le Japon en matière de revenus par habitant. Pour développer la science, les pays ne doivent pas uniquement attendre l’aide des autres. Il faut s’aider soi-même, car personne ne le fera, martèlent-ils.

Invidi : Qui regarde la télé en ce moment ?

Combiner le ciblage d’internet avec le confort de la télé, c’est désormais possible. Invidi propose effectivement une technologie qui permettra aux annonceurs de mieux cibler la clientèle.

On connait la fondation Invidi depuis le début des années 2000. Mais ce qu’on ne sait pas c’est que le groupe pourrait révolutionner le monde de la publicité. En effet, il veut insérer un logiciel dans les décodeurs pour mieux savoir le comportement des utilisateurs de la télévision : les programmes visionnés, les heures où on regarde la télé…

Des publicités différentes pour chaque public

Les données collectées vont être combinées avec les informations fournies par les opérateurs de bases de données. Ainsi, il est possible de mieux connaître la géographie, les classes sociales… Mais toute cette opération se fait dans le cadre du respect de la confidentialité des données, explique Invidi. Quand toutes les données sont amassées, l’outil permettra de diffuser des publicités ciblées. Simultanément, des publicités différentes sont diffusées auprès de chaque type de public.

Mais actuellement, le directeur de l’entreprise affirme qu’Invidi permet seulement aux distributeurs de télé aux États-Unis de cibler leurs audiences durant les 2 min de dérochages locaux réalisés toutes les heures. Cela représente autour de 4 publicités. D’après les spécialistes, les publicités ciblées pour la télé ne risquent pas de dominer le secteur avant un bon moment. Mais elles pourraient se développer fortement à l’avenir.

Une meilleure pertinence que Google

Invidi assure que le ciblage fonctionne parfaitement. L’entreprise explique que le logiciel est fiable à 100% en ce qui concerne l’âge et le genre. Puis, les bases de données avancent des résultats précis. Cela se montre bien plus pertinent que Google, poursuit l’entreprise.

Aux États-Unis, Invidi est intégré dans 2/3 des décodeurs via un accord avec Verizon, Dish Network, DirecTV, ATT, Comcast… Le groupe s’est récemment implanté au Canada et négocie avec Telnet. Pour l’année à venir, il compte s’attaquer à quelques pays d’Asie et d’Europe.

Selon Invidi, sa méthode permettrait aux annonceurs de faire des économies, car le ciblage est plus précis. Pour se rémunérer, l’entreprise prélève une partie des revenus générés par la publicité. Même si l’entreprise n’a pas donné d’indication sur ses chiffres d’affaires, elle estime que cela va doubler l’an prochain et doubler encore l’année suivante.

TensorFlow : Google propose librement son intelligence artificielle

Google a annoncé qu’il proposera au domaine public TensorFlow. Cette intelligence artificielle sera proposée en open source avec une licence Apache 2.0.

Beaucoup ne connaissent pas encore TensorFlow, or il s’agit d’une des inventions les plus importantes de Google. C’est une intelligence artificielle qui permet à Google Now d’apprendre ou à Google Photos de pouvoir décrypter les photos.

Principal concurrent de Siri (Apple), TensorFlow a permis de faire de nombreuses innovations dans le domaine de l’intelligence artificielle chez Google. C’est notamment le code qui a servi à élaborer la reconnaissance vocale sur Android ou faire des propositions de réponses sur Inbox.

Comme Siri et Cortana qui se basent sur le Deep Learning, la firme de Mountain View souhaite aussi innover dans le domaine de l’intelligence artificielle via les réseaux de neurones artificiels ayant une capacité d’apprentissage au fil de chaque donnée qu’il reçoit.

C’est aussi la raison pour laquelle IBM a décidé de racheter ‘The Weather Company’ (2 milliards USD) pour compléter son système de données météorologiques.

D’après Google, les réseaux de neurones artificiels seront construits et entrainés 5 fois plus vite via TensorFlow. Cette dernière est également plus intelligente et flexible. Elle est capable de fonctionner sur Smartphone, en datacenters, sur objet connecté…

En proposant TensorFlow en open source, le géant d’internet souhaite favoriser la recherche globale en matière d’intelligence artificielle. Évidemment, elle veut aussi gagner une bonne part de marché.

Mais le fait d’avoir le code de TensorFlow ne signifie pas qu’on pourra disposer d’une application plus performante que celle de Google. En effet, ce dernier a l’avantage de posséder une importante base de données. L’entreprise amasse notamment ses données depuis YouTube, Google Maps, Android, Gmail… C’est ce qui lui permet de proposer les meilleurs résultats.

Publicité : La technologie n’est qu’un accessoire

Ce n’est pas à cause de la technologie qu’une publicité devient percutante. En effet, c’est d’abord par la créativité qu’elle peut avoir un impact.

Les créateurs de publicités savent très bien définir leurs cibles. Mais pour avoir réellement un impact auprès du public, ils doivent faire place à la créativité. En effet, la technologie n’est qu’un plus. Elle est utile par exemple pour mettre une publicité sur un site internet permettant d’avoir une bonne visibilité.

Mais si une publicité est mauvaise, personne ne voudra la regarder. Le public peut entre autres la zapper, couper le son et voir d’autres contenus…

Ce que les annonceurs recherchent c’est que le public puisse visionner la publicité jusqu’à la fin. Ensuite, ils désirent qu’elle ait une influence. Et ça, la technologie à elle seule ne suffira pas.

La technologie limiterait-elle la créativité ?

Récemment, les technologies publicitaires sont accusées d’être un frein à la créativité. Toutefois, technologie et créativité doivent être combinées pour créer un contenu qui attire. Il est vrai que la publicité ne plaira pas à tout le monde. Mais, l’objectif est de séduire un maximum de gens.

De ce fait, chaque publicité doit être personnalisée afin d’avoir le plus d’audience auprès du public ciblé. La technologie permet d’accéder à des données importantes pour pouvoir personnaliser la publicité. Cela est d’autant plus valable parce qu’actuellement, internet se démocratise. Il suffit donc de bien cibler les consommateurs et de leur proposer un contenu qui puisse les plaire et les influencer. Avec les nombreux outils à disposition des consommateurs qui leur permettent de bloquer les publicités, les créateurs doivent à tout prix faire preuve d’innovation et d’imagination.

Actuellement, chacun est libre de regarder le contenu qu’il préfère. Les publicités en ligne sont destinées à s’intégrer dans ces contenus. Mais il n’y a que les publicités créatives qui arrivent à se démarquer. Ainsi, il faut associer créativité et ciblage afin d’avoir une publicité authentique.

Tenga 3D, au cœur des nouvelles technologies

Vous connaissiez peut-être déjà Tenga notamment grâce à ces œufs et ces cup pour la masturbation mais vous n’avez peut-être jamais encore tenté la masturbation Tenga 3D.

Tenga a décidé d’innover en matière de technologie et de surfer sur la vague du 3D en créant le masturbateur 3D Spiral qui vous offrir un plaisir haute technologie. Sa matière en élastomère de très haute qualité avec des propriétés antibactérienne, de ce faite utiliser avec du lubrifiant et lavé tenga3dcorrectement après usage vous pourrez conserver ce produit un long moment. La différence avec les autres produits de la gamme se situe principalement dans sa conception, en effet sa forme géométrie est le résultat de l’accumulation de petite plaque hexagonal assemblé pour former une tour 3D et vous offre ainsi des sensations pure et fine. Son design « tourné » permet au Tenga de s’enrouler autour de votre pénis pour des sensations chaleureuses.

Sur ce produit on peut noter de la part de Tenga un réel effort de design, vendu dans sa boite et son socle vous pouvez apprécier un visuel très travaillé et futuriste, les amoureux des nouveautés seront servis. Au-delà du design le Tenga 3D est aussi pratique, pour le laver il suffit de le retourner et de laver la membrane puis de le laisser sécher sur son support, vous pouvez ensuite le réutiliser autant de fois que vous voulez. Le masturbateur n’est pas forcément un produit qui s’utilise seul, vous pouvez aussi jouer avec ce produit en couple, avec son design original est très apprécié il rend le produit moins « glauque » que certain masturbateurs. Votre partenaire sera ravi de l’utiliser avec vous pour vous procurer du bien être en version 3D. Tenga 3D existe en 5 versions différentes selon les envie du moment, vous n’avez plus qu’à commencer la collection !

Page 1 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén